SUR NOS ÉCRANS avant la réouverture des salles prochainement !

Alors que les salles de cinéma ont été fermées de longs mois (pandémie oblige !) et sont sur le point de rouvrir prochainement à Helsinki, tout en sachant que rien ne remplacera jamais le grand écran, restent néanmoins les incontournables du petit écran qui, en termes de diversité, qualité et disponibilité, offrent de quoi se divertir !

_____________________________________________________________________

  • LOLA (1961)
    Un film de Jacques Demy
    Avec Anouk Aimée, Marc Michel
    Diffusion sur AREENA : https://areena.yle.fi/1-19465 (disponible jusqu’à fin juin 2021)

    Pour les nostalgiques du Festival de Sodankylä… et autres cinéphiles, à voir impérativement sur AREENA une vidéo de Jacques Demy à Sodankylä en 1987, invité du Festival du film du soleil de minuit – 10 minutes magiques !
    https://areena.yle.fi/1-50810867

À Nantes, la jeune Cécile, 14 ans, rencontre Michel, un aventurier qui repart en Amérique sans savoir que Cécile attend un enfant de lui. Des années plus tard, Cécile est devenue Lola, mi-danseuse, mi-entraîneuse à l’Eldorado, un cabaret du port de la ville. Elle est restée fidèle à l’amour du marin, et son petit garçon vit avec elle. Frankie, un marin de Chicago juste débarqué, lui rappelle le beau Michel, qui justement revient à Nantes, fortuné.

A voir également sur AREENA en rapport avec JACQUES DEMY :

  • LES PARAPLUIES DE CHERBOURG / CHERBOURGIN SATEENVARJOT (1964)
    Film de Jacques Demy
    Avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon
    Palme d’or – Cannes 1964
    https://areena.yle.fi/1-92607 (disponible jusqu’à fin juin 2021)
  • MICHEL LEGRAND, SANS DEMI-MESURE / MICHEL LEGRAND, ELOKUVAMUSIIKIIN MESTARI (2018)
    Documentaire de Grégory Monro
    https://areena.yle.fi/1-50364551 (disponible jusqu’à fin 2021)
  • VARDA PAR AGNÈS / VARDA, AGNÈSIN SILMIN (2019)
    Le dernier film documentaire réalisé par AGNÈS VARDA qui nous a quittés en mars 2019
    https://areena.yle.fi/1-50268299 (disponible jusqu’à fin 2021)

__________________________________________________________________________

LES SÉRIES ET FILMS FRANÇAIS À VOIR SUR AREENA

  • COUP DE TORCHON / AURINGONPIMMENYS (1981)
    Un film de Bertrand Tavernier
    Avec Philippe Noiret, Isabelle Huppert, Stéphane Audran, Jean-Pierre Marielle (disponible
    https://areena.yle.fi/1-50361219 (disponible jusqu’au 17 juin)

    Lucien Cordier, unique policier d’une petite bourgade africaine, est un être faible. Sa femme le trompe, les proxénètes le provoquent ouvertement, le représentant de l’ordre est la risée du village. Rabroué par son supérieur, Lucien entre dans une folie meurtrière.

____________________________________________________________________________________

MARIA BY CALLAS (2018)
Film documentaire de Tom Volf (France)
https://areena.yle.fi/1-4552082 (disponible jusqu’à fin mai)

« Il y a deux personnes en moi, Maria et La Callas… »
Maria Callas, la femme, l’artiste.
Montage d’archives exceptionnelles, enregistrements musicaux, images d’entretiens… Ce film documentaire de Tom Volf nous fait découvrir de nombreux documents inédits.

_______________________________________________________________________________________

LA GARÇONNE – KAKSOISELÄMÄÄ (2020)
Mini-série télévisée policière française en six épisodes de 52 minutes créée par Dominique Lancelot et réalisée par Paolo Barzman.

Rediffusions sur Areena jusqu’à fin juin 2021 :
https://areena.yle.fi/1-50724650

Paris dans les Années folles, Louise Kerlac (Laura Smet) est témoin du meurtre de Berger, un ami. Les tueurs sont des agents de l’État. Elle doit se cacher pour se protéger : elle se rend à la police pour se disculper, et prend l’identité de son frère jumeau…

____________________________________________________________________________________________

LES GRANDS MAÎTRES DE LA PEINTURE :

  • MATISSE VOYAGEUR, EN QUÊTE DE LUMIÈRE / MATISSE JA VALON LUMO (2020)
    Film documentaire de Raphaël Millet
    https://areena.yle.fi/1-50496936 (disponible jusqu’en août 2022)
  • RENOIR ET LA PETITE FILLE AU RUBAN BLEU / RENOIR JA TAULUN TARINA (2019)
    Film documentaire de Nicolas Lévy-Beff
    https://areena.yle.fi/1-50294245 (disponible jusqu’en 2022)
  • TOULOUSE-LAUTREC, L’INSAISISSABLE / TOULOUSE-LAUTREC, MONTMARTREN TAITEILIJA (2019)
    Film documentaire de Gregory Monro
    https://areena.yle.fi/1-50282039 (disponible jusqu’à décembre 2021)

    ___________________________________________________________________________________
  • AMANDA (2018)
    Film de Mikhaël Hers
    Avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin
    https://areena.yle.fi/1-50176599 (disponible jusqu’à mi-août 2021)
  • UNE HISTOIRE FINLANDAISE / SUOMEN TARINA RANSKALAISITTAIN (2017)
    Film documentaire de Olivier Horn
    https://areena.yle.fi/1-3703411 (disponible jusqu’en 2022)
    https://dailymotion.com/video/x7pbgqr (disponible aussi hors Finlande)
    (version originale en français avec sous-titres en finnois)
    Lire l’article UNE HISTOIRE FINLANDAISE de OLIVIER HORN (03.12.2017)

  • ISABELLE HUPPERT, MESSAGE PERSONNEL / LÄHIKUVASSA ISABELLE HUPPERT (2019)
    Dans un documentaire rare, réalisé par William Karel, l’actrice raconte son parcours artistique, mêlant souvenirs et anecdotes.
    https://areena.fi/1-50484152 (disponible jusqu’en 2022)
  • ALBERT CAMUS, L’ICÔNE DE LA RÉVOLTE / ALBERT CAMUS, IKUINEN KAPINOITSIJA (2020)
    Film documentaire de Fabrice Gardel et Mathieu Weschler
    https://areena.yle.fi/1-50591144 (disponible jusqu’à fin 2022)
  • LES PARAPLUIES DE CHERBOURG / CHERBOURGIN SATEENVARJOT (1964)
    Film de Jacques Demy
    Avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon
    Palme d’or – Cannes 1964
    https://areena.yle.fi/1-92607 (disponible jusqu’à fin juin 2021)
  • MICHEL LEGRAND, SANS DEMI-MESURE / MICHEL LEGRAND, ELOKUVAMUSIIKIIN MESTARI (2018)
    Documentaire de Grégory Monro
    https://areena.yle.fi/1-50364551 (disponible jusqu’à fin 2021)
  • VARDA PAR AGNÈS / VARDA, AGNÈSIN SILMIN (2019)
    Le dernier film documentaire réalisé par AGNÈS VARDA qui nous a quittés en mars 2019
    https://areena.yle.fi/1-50268299 (disponible jusqu’à fin 2021)
  • LE HAVRE (2011)
    Film de Aki Kaurismäki
    https://areena.yle.fi/1-2133261
    (version originale en français avec sous-titres en finnois !)
    Lire ENTRETIEN AVEC AUBERI EDLER (12.06.2015) sur cinefinn.com)
    N. B. : VOIR TOUS LES FILMS DE AKI KAURISMÄKI SUR AREENA !
  • DERBY GIRL (2020)
    Mini-série télévisée française en 10 épisodes d’une vingtaine de minutes, créée par Nikola Lange et Charlotte Vecchiet.
    Genre : Comédie
    https://areena.yle.fi/1-50572799 (disponible jusqu’à décembre 2021)


    Retrouvez toute la programmation sur :
    https://areena.yle.fi/tv

« LE REQUIEM » DE MOZART PAR BARTABAS sur arte.tv

« Le Requiem » de Mozart par Bartabas

Un magnifique spectacle dans le somptueux cadre du Manège des rochers de Salzbourg dont les quatre-vingt-seize arcades abritent les musiciens et les chanteurs d’opéra, alors qu’au coeur de cet écrin se déroule un ballet équestre envoûtant qui met en selle et en scène les écuyers de l’Académie du spectacle équestre.

Rencontre entre la musique sacrée mozartienne dirigée par Marc Minkowski et l’art équestre chorégraphié par Bartabas. L’équation est magique !

https://www.arte.tv/fr/videos/071372-000-A/le-requiem-de-mozart-par-bartabas/

A cette occasion, lire les articles ci-dessous (parus en avril 2004) sur l’Académie du spectacle équestre et Mikaela Soratie, cavalière finlandaise sélectionnée par Bartabas parmi les 11 élèves écuyers faisant partie de la première promotion 2003/2004 de l’Académie.

_____________________________________________________________________________

L’ACADÉMIE DU SPECTACLE ÉQUESTRE

LA GRANDE ÉCURIE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES

Rappel historique

Lorsque le Château de Versailles devint résidence officielle, Jules-Hardouin Mansart construisit deux édifices jumeaux pour abriter les quelque 600 chevaux du roi Louis XIV, mais aussi les écuyers, les palefreniers, les musiciens et les pages. Elevées à partir de 1679 et achevées dès 1683, les Ecuries de Versailles furent alors menées à leur point de perfection.
La Grande Ecurie
Son nom ne doit rien à sa taille – identique à celle de la Petite Ecurie – mais vient du fait qu’elle était placée sous l’autorité du Grand Ecuyer qui avait la charge des chevaux de main parfaitement dressés pour la chasse ou la guerre, et réservés à l’usage des rois et des princes. Elle servit de cadre à de nombreuses manifestations royales, carrousels ou courses de bague dont le Roi Soleil était friand.
La Petite Ecurie
Dirigée par le Premier Ecuyer, elle abritait carrosses, voitures, chevaux d’attelage, mais aussi des montures ordinaires qui étaient à la disposition de la Cour.

Le 25 février 2003, l’Académie du spectacle équestre, dirigée par Bartabas, a ouvert ses portes dans la Grande Ecurie du Château de Versailles.

Bartabas, fondateur du célèbre Théâtre équestre Zingaro, a installé à la Grande Ecurie un centre de formation et de création artistique pour des cavaliers de haut niveau.

Cette nouvelle activité permet également au public de redécouvrir la majestueuse architecture des écuries et du manège royal restaurés et réaménagés par l’architecte Patrick Bouchain.

En visitant l’Académie, le public découvre une école unique de formation au spectacle équestre. Il peut assister soit aux Matinales des écuyers, soit aux Reprises musicales.
Les Matinales des écuyers
Tous les matins, les écuyers et les chevaux de l’Académie du spectacle équestre exécutent en musique passages, piaffers et autres figures de haute école dans ce lieu qui retrouve ainsi sa vocation initiale.
La Reprise musicale (chorégraphiée par Bartabas)
Les écuyers réunis exécutent un carrousel en musique, révélant ainsi au spectateur le fruit d’un travail en commun, suivi d’un intermède musical et d’une improvisation équestre.

Transmission du savoir équestre et enseignement

La maîtrise du savoir équestre s’acquiert lentement, à la vitesse d’un homme et d’un cheval qui (s’) apprennent. Ce qui s’apprend passe par l’échange entre le maître et son élève, entre le cavalier et son cheval. Il s’agit donc bien de mettre en place une pédagogie dont chacun sera le relais : de Bartabas aux écuyers titulaires, des écuyers titulaires aux élèves.

Considérant l’équitation comme un art, il semble normal qu’il soit enseigné comme d’autres arts majeurs et associé à d’autres pratiques artistiques telles que la danse, l’escrime, le chant et les arts plastiques. En ce sens, l’Académie du spectacle équestre est unique au monde. C’est la première école où d’autres arts côtoient l’équitation.

A l’Académie, toutes ces disciplines ont une raison d’être.
La danse et les arts martiaux : pour la connaissance et la musculation du corps ; capacité pour le corps d’absorber et de comprendre le mouvement du cheval:
L’escrime artistique : pour développer la rapidité et les réflexes.
La musique et le chant : histoire et décryptage de la musique pour développer le sens du rythme ; la technique du chant pour développer la personnalité des élèves:
Le dessin et la sculpture : pour améliorer les connaissances morphologiques du cheval et sa représentation.

Par ailleurs, les élèves participeront à un véritable travail de création. Le spectacle proposé dans le manège et mis en scène par Bartabas aura l’ambition d’être un spectacle d’une haute exigence artistique. Comme le Maître l’exprime lui-même sous la forme d’un précepte : « L’aboutissement de notre art, c’est le spectacle : l’élan et la grâce… le brillant, la finesse, la légèreté. »

Initiateur de l’Académie du spectacle équestre, Bartabas est l’acteur majeur de l’évolution de l’art équestre dans le monde.

[A noter qu’aujourd’hui toutes les représentations – dont le spectacle « La Voie de l’écuyer » Opus 2021 – sont annulées jusqu’à nouvel ordre en raison de la situation sanitaire.

Dès la reprise des représentations du spectacle :
« La Voie de l’écuyer »
tous les samedis à 18 h 00 et dimanches à 15 h 00
Manège de la Grande Ecurie du Château de Versailles]

http://www.acadequestre.fr

https://www.youtube.com/watch?v=_eQ5tOgvPUQ

Si Versailles nous était conté…
Une Finlandaise dans les écuries du Roi Soleil

Versailles. L’air est vif en cette matinée ensoleillée sur la Place d’Armes. Face au Château de Versailles, deux magnifiques édifices – la Grande Ecurie en symétrie parfaite et harmonieuse avec la Petite Ecurie – forment, par la noblesse de leur architecture, le décor grandiose de la prestigieuse Place d’Armes.

Après avoir traversé la Cour d’honneur de la Grande Ecurie, aujourd’hui cadre de l’Académie du spectacle équestre dirigée par Bartabas, on parvient à la carrière où s’échauffent à la longe quelques chevaux. Puis on entre dans le manège, magnifique écrin de bois habillé de miroirs aux lustres en feuilles de Murano, où quatre cavaliers répètent le prochain spectacle des Reprises musicales sous la direction artistique et technique du Maître. Parmi ces quatre élèves écuyers, une Finlandaise, Mikaela Soratie.

Mikaela n’en revient toujours pas. « J’ai la chance de vivre mon rêve le plus cher en ayant intégré l’Académie de Bartabas. Lorsque j’ai posé ma candidature, je ne pensais vraiment pas être retenue », confie-t-elle. Mikaela, 21 ans, a la modestie de sa jeunesse qui n’a d’égal que son émerveillement. Il n’empêche que les critères de sélection étaient très sévères et que seuls des cavaliers de haut niveau ont été retenus. Mikaela monte à cheval depuis l’âge de 5 ans et a vécu toute sa vie au milieu des chevaux. Soutenue par sa mère, Susie Soratie, entraîneur professionnel de dressage, elle a fait partie de l’équipe nationale finlandaises ‘jeunes cavaliers’ (médaillée d’argent aux championnats nationaux) et suivi un cursus scolaire qui lui a permis de pratiquer parallèlement le dressage de compétition.

Ainsi, en 2002, après un appel à candidature international, 11 candidats sur 150 sont retenus et recrutés pour deux ans à l’Académie du spectacle équestre. La plupart des élus sont des Français, dont un seul représentant de la gente masculine ! Hormis Mikaela, font également partie du groupe une Américaine et une Russe. L’aventure commence donc pour Mikaela lorsqu’elle arrive en mars 2003 à Versailles. « C’est une chance inouïe de pouvoir habiter à Paris et travailler dans la prestigieuse écurie du Château de Versailles », s’exclame-t-elle. Pour ce qui est de la langue, elle n’a aucun problème. Avant de venir en France, elle avait déjà un bon niveau de français (qu’elle dit avoir amélioré depuis). Elle a été élève au Lycée franco-finlandais durant les 9 premières années de sa scolarité qu’elle a terminée dans un collège sports-études.

Cette première promotion se compose de huit élèves écuyers et de trois écuyers titulaires. Chacun a sous sa responsabilité un jeune cheval à former et un cheval confirmé à travailler individuellement. Les journées sont longues pour tous, et aucun ne ménage sa peine.. Ainsi, Mikaela se rend tous les matins aux écuries à 7 heures. Elle monte un des chevaux qui lui ont été attribués avant que le public n’arrive. Puis, de 9 heures à 12 heures, la matinée se passe à entraîner les chevaux en musique devant le public : ce sont les Matinales des écuyers. Après une pause d’éjeuner d’une heure et la monte de son troisième cheval, l’après-midi de Mikaela se divise en cours de danse, de chant, d’arts plastiques et d’escrime. Mais la journée n’est pas finie pour autant. Vers 17 heures, Mikaela retourne aux écuries et travaille dans le manège son quatrième cheval. Ce n’est que vers 19 heures, fourbue, qu’elle peut enfin considérer avoir quartier libre ! On pourrait croire, à ce rythme, que les week-ends sont bienvenus et procurent un repos salutaire bien mérité. Que nenni ! Les élèves écuyers sont plus que jamais sollicités car, en plus des Matinées, ils offrent l’après-midi au public le spectacle de la Reprise musicale. Mais pour Mikaela tout n’est que moment d’exception. Ce qui continue de la stupéfier, par exemple, c’est l’assurance qu’elle a acquise en public : « Jamais je n’aurais imaginé pouvoir chanter chaque fin de semaine devant 500 personnes. A travers la danse et le chant, j’ai appris énormément sur moi-même et, grâce à ça, j’ai beaucoup plus confiance en moi. » Elle confie également qu’être associée à un tel projet, pouvoir travailler avec Bartabas, le suivre dans la préparation d’un spectacle est un rêve. Elle estime aussi avoir énormément progressé en équitation. « Pour ce qui est de l’avenir, j’envisage de m’inscrire à l’université en Finlande ou en France. J’aimerais tout de même avoir un métier. Mais je continuerai, de toute façon, à travailler avec les chevaux. Je veux voir jusqu’où mes capacités me mèneront », conclut-elle.

On termine par une visite des écuries. Les écuyers s’affairent dans la sellerie. Leurs costumes sont signés Van Noten, grand couturier belge, et les selles sont toutes du non moins célèbre Hermès. L’élégance est de mise ! Après tout, nous sommes dans les écuries du Roi Soleil. Sous les hautes arcades en pierre de taille, on aurait presque l’impression d’être dans une église. Les stalles de métal et de bois abritent une trentaine de chevaux pour la plupart lusitaniens (chevaux qui ont fait la gloire de l’Ecole de Versailles au XVIIIe siècle), à robe crème et aux yeux bleus. Etonnants équidés au regard liquide, comme appartenant à un autre âge, comme venus d’ailleurs !

Après une pause de près de deux siècles, il est formidable de retrouver les chevaux dans les écuries de Versailles. Le souffle créateur et artistique de Bartabas leur a redonné vie et âme, a permis à Versailles de renouer avec son passé.

Aline Vannier-Sihvola
Versailles, janvier 2004

La 9e édition de SEASON FILM FESTIVAL 2021

La 9e édition de SEASON FILM FESTIVAL, qui se déroulera cette année du 5 au 9 mai 2021 en salles et en ligne (en raison de la situation sanitaire), se situe dans le prolongement du Festival Artisokka – Helsinki Woman Film Festival (Artichaut), lancé en 2001. SEASON FILM FESTIVAL, bien que continuant d’offrir un lieu de reconnaissance à des réalisatrices, scénaristes, actrices du monde entier – cette année, les trois-quarts des films présentés sont réalisés par des femmes – et réservant une place particulière aux thématiques concernant les femmes, s’enrichit aussi d’autres films de qualité. Pour sa 9e édition, le Festival a sélectionné 17 longs métrages (dont 10 peuvent être visionnés en ligne), des œuvres pour la plupart originales dont les talents ont souvent été sinon récompensés, comme Promising Young Woman (Lupaava Nuori Nainen) de Emerald Fennel qui vient de remporter l’Oscar du Meilleur scénario original et Minari de Lee Isaac Chung récompensé de l’Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle, du moins remarqués et sélectionnés dans les festivals les plus prestigieux.

Au programme, entre autres, une sélection de films français et francophones :

SLALOM
Charlène Favier
France (2020), 92 min
Avec Marie Denarnaud, Jérémie Renier, Noée Abita
En ligne
Synopsis
Lyz, 15 ans, vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l’emprise absolue de Fred…

DEUX / YHDESSÄ
Filippo Meneghetti
Belgique / Luxembourg / France (2019), 99 min
Avec Léa Drucker, Martine Chevallier, Barbara Sukowa
Le 08.05. à 14 h 00 – Bio Rex
Le 08.05. à 14 h 00 – Tennispalatsi 9
Le 08.05. à 14 h 00 – Cinema Orion
Le 08.05. à 14 h 15 – Tennispalatsi 10
Le 08.05. à 16 h 15 – Cinema Orion

Synopsis
Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

FAMILLE NUCLÉAIRE
Faustine Crespy
Belgique (2020), 19 min
Court métrage regroupé sous le titre IHME ÄIDIT (FORMIDABLES MÈRES)
Le 09.05. (jour de la Fête des Mères !) à 14 h 00 – Bio Rex

A LA MER POUSSIÈRE
Héloïse Ferlay
France (2020), 12 min
Court métrage regroupé sous le titre IHME ÄIDIT (FORMIDABLES MÈRES)
Le 09.05. (jour de la Fête des Mères !) à 14 h 00 – Bio Rex

Pour retrouver toute la programmation des films en salles et en ligne, consulter :
http://www.seasonfilmfestival.fi

UN OSCAR AU GRAND RETENTISSEMENT pour l’ingénieur du son NICOLAS BECKER dans « SOUND OF METAL »

Les Français récompensés à la 93e CÉRÉMONIE DES OSCAR 2021

Hormis le réalisateur français Florian Zeller, récompensé pour The Father (*) de l’Oscar du Meiilleur scénario adapté – sans oublier Anthony Hopkins sacré Meilleur acteur pour son rôle dans ce même film – et la productrice Alice Doyard pour Colette, Meilleur court métrage documentaire, un autre Français a été sacré à cette 93e cérémonie des Oscar : l’ingénieur du son et bruiteur Nicolas Becker, récompensé de l’Oscar du Meilleur son pour son impressionnante conception sonore du film Sound of Metal de Darius Marder.

Nicolas Becker a été deux fois lauréat du Golden Reel Award, et cet Oscar vient couronner une carrière d’une trentaine d’années au cours desquelles il a travaillé sur de nombreuses productions des deux côtés de l’Atlantique, notamment sur des films qui ont marqué le cinéma tels que La Haine (1995) de Mathieu Kassovitz, Le Pianiste (2002) de Roman Polanski, The Constant Gardener (2005) de Fernando Meirelles, 9 mois ferme (2013) d’Albert Dupontel ou encore Gravity (2013) d’Alfonso Cuarón et Arrival (2016) de Denis Villeneuve.

Nicolas Becker était également l’invité de la XXXIIIe édition du Festival du film du soleil de minuit de Sodankylä (Laponie finlandaise) qui s’est déroulé en juin 2018. A cette occasion, un ciné-concert a été organisé sous le grand chapiteau qui a réuni plus de 1500 spectateurs pour voir The Ring / Ratkaisu nyrkkeilykehässä, film muet réalisé par Alfred Hitchcock en 1927. Epaulé du bruiteur finlandais Heikki Kossi (Olli Mäki – 2016 / Ad Astra – 2019), Nicolas Becker a composé en direct derrière sa table de mixage (musique, sons, bruitages) une partition d’accompagnement unique et très originale, tissant ainsi un réseau de correspondances sonores et visuelles qui ont comblé les spectateurs.

Voir sur cinefinn.com : Les invités du Festival du film du soleil de minuit 2018

____________________________________________________________________________________________________________

« Sound of Metal »
Etats-Unis (2019), 121 min
Réalisé par Darius Marder
Avec Riz Ahmed, Olivia Cooke, Lauren Ridloff
Oscar 2021 du Meilleur son pour Nicolas Becker
Sortie le 26 mai, à 19 h 30 et le 28 mai, à 19 h 30 – Kino Tapiola

Premier long métrage de Darius Marder, Sound of Metal raconte l’histoire d’un musicien/batteur de heavy métal, incarné par Riz Ahmed, qui perd progressivement l’ouïe.

Un film où il est question de sons et de silences, une véritable expérience sonore qui confronte le spectateur dès l’ouverture du film à de puissants décibels pour le faire progressivement pénétrer dans l’univers ouaté mais inquiétant des sons en perdition jusqu’à une possible surdité.

___________________________________

(*) « The Father »
Sortie en salles prévue le 13 août 2021